Le film de James Cameron relatant le destin funeste de plus de mille passagers est devenu vraiment un film culte. Ceci a alors conduit à l’apparition d’un véritable engouement pour tout ce qui concerne cette histoire. Ainsi, tous les vestiges de cette malédiction sont devenus de véritables trésors.

Le plan du Titanic

Ce premier trésor a été un élément déclencheur pour toutes les connaissances sur le navire. En effet, avec les précisions du plan, il a été alors plus facile de comprendre et d’identifier pourquoi et comment ce bateau qui ne devait pas couler a fini par se retrouver sous l’eau. Il s’agit d’une véritable œuvre architecturale confectionnée par la White Star Line. Vu son poids historique, des personnalités ont déboursés une somme pharamineuses pour l’avoir dans leur collection. La dernière personne connu qui l’a en sa possession l’avait acquise lors d’une vente aux enchères pour plus de trois cent euros.

Le fameux collier

Dès que l’on parle du Titanic, ce qui vient à l’esprit en premier c’est le couple de jeunes gens qui se sont aimés et le bijou cœur de l’océan. Une telle assimilation a pris place car toutes les scènes les plus captivants et déterminants du film étaient en rapport avec ce bijou : le moment où l’artiste dessine la jeune fille toute nue et avec seul vêtement le bijou en question. C’est aussi ce bijou qui a été utilisé pour accuser le jeune homme de vol. Toute une histoire tournant autour d’un objet qui avait déjà traversé l’histoire et même le monde entier. Un bijou qui incarnait  aussi à lui seul l’amour et la grandeur.

Le violon

Les musiciens étaient fortement présents lors de la croisière du Titanic. Alors il est tout à fait normal qu’un instrument de musique a alors été repêché. Plus précisément, les connaisseurs affirment que  son propriétaire était un certain Wallace Hartley, un des personnages majeurs du film qui a bercé les passagers aux heures sombres de cette tragédie. Même si ce violon n’est plus opérationnel, son caractère relié à  cette histoire fait que son prix grimpe jusqu’à un million d’euros. Un attachement lié à une histoire vraie a rajouté de la plus-value à cet objet que certains prendront pour un simple instrument.

Un vêtement intact

Une grande partie des naufragés de cette tragédie appartenaient à une classe aisée. Ces personnes suivaient donc la mode du moment. Que ce soit les hommes ou les femmes, ils étaient donc habillés de manière distinguée digne du grand bateau sur laquelle ils avaient prévu de faire le voyage. Parmi les vêtements d’apparat que les voyageurs ont apporté dans leurs bagages, un manteau en fourrure a été découvert et fait désormais partie de la liste des trésors du Titanic. Des études ont montré  que cette pièce appartenait à la personne de Mabel Bennett. Cette femme fait partie de celle qui ont eu la chance d’être sauvée, d’échapper au terrible destin surement parce qu’elle était une femme de la haute société. Malgré le poids des années, ce manteau est bien conservé et renferme une histoire de l’effroyable moment.